Le BONGSAN TALCHUM est l’une des dernières formes encore vivantes de théâtre populaire masqué et dansé tel qu’il se pratiquait autrefois dans toute la péninsule coréenne.
Le BONGSAN TALCHUM mêle danse, musique, dialogues et scènes mimées. Plein de vie et d’humour, il présente une suite de 7 saynètes satiriques jouées par des masques aux couleurs vives réalisés en papier mâché. La sagesse populaire coréenne y épingle les petits travers humains : aristocrates bernés par leurs valets, moines corrompus, vieillards séduits par de jeunes femmes.
En résulte un spectacle plein d’esprit, truculent, mais toujours empreint de finesse. Initialement joué en l’honneur de Bouddha, le bongsan est également exécuté pour chasser les mauvais esprits ; il est ainsi le reflet de la spiritualité coréenne traditionnelle, mélange de bouddhisme et de chamanisme.

You may also like :

Back to Top